Pourquoi la sémantique serait-elle l’avenir du SEO ?

Pourquoi la sémantique serait-elle l’avenir du SEO ?

 

Alors que 94% des démarches d’achats débutent sur un moteur de recherche, le référencement naturel a encore de beaux jours devant lui. Focus sur l’aspect sémantique du SEO, souvent relégué à l’arrière plan alors qu’il s’agit d’un levier qualitatif très apprécié par les moteurs de recherche. Le référencement naturel est toujours la voie la plus rentable pour acquérir de nombreux visiteurs qualifiés sur votre site web. Concernant la sémantique, Anthony de SEOQuantum référence 6 types de mots-clés, quant à nous, voici 3 raisons de réaliser ce travail sémantique :

Le SEO : Un travail sur l’intention des utilisateurs

Le travail des moteurs de recherches

L’objectif des moteurs de recherches est de fournir une réponse pertinente à la recherche de l’internautes le plus vite possible. Par conséquent, ils opèrent un classement des résultats en fonction de nombreux critères. Avec l’évolution des habitudes et notamment la montée en puissance de la recherche vocale, les moteurs de recherche ont vocation à devenir des moteurs de réponse.

Un nouvelle compréhension des mots-clés

Par conséquent, les moteurs de recherche travaillent à détecter l’intention cachée derrière les mots-clés saisies par l’internaute.

Un benchmark sémantique pour un meilleure référencement

Pour choisir les mots-clés que vous devez utiliser lorsque vous cherchez à positionner l’une de vos pages sur une requête précise, vous pouvez gagner du temps avec la bonne méthode. Commencez par regarder ce que le TOP 10 de Google utilise. Notre agence SEO vous propose d’ailleurs de nombreuses solutions pour booster l’aspect sémantique de votre contenu rédactionnel.

Les expressions clés

N’imaginez pas que vous pouvez réussir à positionner une page de votre site internet en tête des moteurs de recherche en faisant preuve d’originalité sémantique. Les expressions clés que vos concurrents utilisent doivent être dans votre contenu, vous n’avez pas le choix. Pourquoi ? Ces expressions sont considérées comme indispensables par les moteurs de recherches compte tenu de l’intention qu’ils ont détectés chez l’internautes.

Le nombre de mots utilisables

Les nombres de mots que vous utilisez dans chacune de vos pages aura également une grande importance dans votre positionnement. En effet, si vous proposez moins de contenus que vos concurrents, vous diminuez vos chances d’apparaitre dans la première page. De la même manière, attention à proposer parfois trop de contenus rédactionnels peut vous faire sortir du champ d’intention détecté par Google & Co. Exemple : Si vous rédigez trop de texte sur page, vous augmentez vos chances d’être qualifié de page d’informations. Or, sur une requête faisant remonter des résultats transactionnels, vous serez déclassé. Attention donc s’il s’agit de vos objectifs.

La sémantique pour définir vos types de page

Dans un cycle d’achat, vous avez généralement trois types de pages. Les pages d’informations, les pages commerciales et les pages de conversion.

Les pages d’informations

Elles sont là pour informer l’internaute lors du début de sa recherche. Ce type de page contient beaucoup de contenus et doit être imaginé comme le wikipedia de l’expression en question. Vous en êtes à l’étape de la prise d’informations.

Les pages commerciales

Elles sont l’étapes suivantes de votre cycle d’achats. Un bon exemple serait les nombreux comparatifs effectués en ligne qui cherchent à vous convaincre de faire le bon choix. Vous aviez déjà les informations et vous n’êtes pas encore en train d’acheter, vous êtes en train de choisir.

Les pages transactionnelles

L’exemple parfait, c’est la fiche produit d’un site e-commerce. Relativement courte et orienté vers la conversion, ce type de page possède rarement plusieurs milliers de mots-clés, ce que je vous invite à vérifier par vous même. Vous avez trouvé votre information, réalisé votre choix, maintenant vous êtes sur le point de valider votre commande. Le travail SEO pur s’arrête là : vous avez amené un visiteur informé sur la page d’achat de votre produit. A cet étape de finalisation, il s’agit d’avantage d’un travail sur l’offre et l’expérience utilisateur que de SEO. Allez, à votre clavier, et GO !